mercredi 18 novembre 2009

Du bon usage des listes

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Palais_Bourbon_-_Jules-Ars%C3%A8ne_Garnier.JPG
Une récente votation l’a confirmé : sur la Wikipédia francophone, une liste ne peut être de qualité. Soit, puisque la communauté l’a décidé, c’est que ça doit être vrai. C’est donc aussi que le boulot qui est fait pour l’élaboration d’une liste n’est pas du travail encyclopédique, enfin, en tout cas, c’est ce que certains laissent entendre dans leurs arguments.
Comme d’habitude, je n’ai pas pris part à cette consultation, pensant peut-être ingénument que la rédaction d’articles est souvent une occupation plus enrichissante sur Wikipédia que la participation à ces grands débats qui font florès. Sur le coup, je dois bien dire que je me suis quand même senti un peu con.

Il se trouve que, entre le « wikisourçage » des rues de Rennes et la « Commonsisation » des monuments historiques de ma bonne ville, il m’arrive de m’occuper des élus ayant représenté mon département à l’Assemblée nationale. Récemment, je me suis occupé de la liste qui leur est consacrée sur Wikipédia.

Il y a quelque temps, je l’avais déjà enrichie des noms de tous ceux qui avait été députés depuis la Libération. Sur Wikipédia, on a souvent l’impression que l’histoire politique française a commencé avec la XIIe législature de la Cinquième République, celle qui a commencé en 20021, comme l’essor de la version de la version francophone de l’encyclopédie en ligne. Autant dire que ça demande un certain boulot de fouilles dans les archives de remonter jusqu’en 1945.

À l’image de ce qu'avait initié mon camarade amateur de jus de raisin sur la liste des maires de Rennes, j’ai trouvé intéressant d’agrémenter cette liste d’une frise chronologique permettant, d’un coup d’œil, d’avoir une vision synthétique de l’évolution politique d’un territoire. Bien sûr, certains des raccourcis que j’ai choisis2 sont critiquables, mais le principe d’une liste est de synthétiser les informations et d’inviter le lecteur à découvrir les articles dédiés à chacun de ces élus.

En farfouillant un peu, je suis tombé sur une liste de députés que je ne connaissais pas : celle des élus de la VIIe législature de la Cinquième République3. Là, je dois dire que j’ai eu un choc : liste indigeste basée uniquement sur l’ordre alphabétique et, surtout, aucune étiquette politique n’est indiquée.

Je ne suis pas sûr de faire des listes de qualité en m’attaquant aux députés bretons4, mais je suis sûr que les listes de daube, ça existe bel et bien sur Wikipédia !

1 : Parfois même c’est encore pire ; au hasard, allez jeter un œil sur la liste des députés de la Seine-Maritime.
2 : J’ai ainsi délibérément choisi d’affecter la même couleur aux députés MRP, UDF et Nouveau Centre au nom d’une certaine continuité idéologique et d’un positionnement revendiqué au centre-droit ; idem pour ceux du RPF, de l’UNR, du RPR et de l’UMP. La création de l’UMP en 2002 fait que nombre d’entre eux changent de couleur dans la frise, sans pour autant que cela marque une évolution idéologique notable.
3 : Seuls députés de la Cinquième élus à la proportionnelle, il était, il est vrai, difficile de les faire figurer dans un des articles consacrés à chacune des circonscriptions législatives.
4 : Je me suis ensuite attaqué aux élus de Loire-Inférieure (puis Atlantique) voisine avant d’envisager d’appliquer la même méthode aux trois autres départements bretons.

4 commentaires:

Aelfgar a dit…

Hum, je dois avouer que je trouve pas ça très joli, tel que c'est... Pourquoi ne pas réunir tous ceux de la Ve dans un seul tableau, par exemple ? Ça ressemblerait grosso modo à la frise finale, mais en plus lisible. Enfin bon chais pas...

Coyau a dit…

Ah bah oui, les listes, tiens...
Est-ce qu'on pourra classer en listes toutes les bios d'acteurs, réalisateurs, etc. où il n'y a pas de biographie ?

Jean-Fred a dit…

Attention mon ami, tu verses dans l'accroche facile : ladite votation n'a pas conclu qu’« une liste ne peut être de qualité », mais qu'il n'était pas souhaitable qu’un label consacré soit instauré.

D'ailleurs, certains votants estiment que ce label n'est pas souhaitable car une liste pourrait passer en AdQ/BA (bon, ok, c'est clairement pas la majorité).

(Oué, je chipote, mais je suis dans les contres et j’♥ les listes. Donc bon.)

Popo le Chien a dit…

Je n'ai pas d'opinion sur les listes (sinon qu'elles devraient être interdites), mais par contre je me félicite de l'usage du terme votation dans ce billet.

Tu repasses en Helvétie quand tu veux.